21 mai 2018
Bienvenue / Degemer mat !

Histoire et Patrimoine

 

 

Blason Noyal-PontivyLE BLASON

La commune de Noyal-Pontivy est géographiquement et historiquement située dans le duché des Rohan, d’où le blason “de gueules aux macles d’or”, emblème de la famille des Rohan, et Sainte-Noyale la patronne de la paroisse.

LA LÉGENDE DE SAINTE-NOYALELA LEGENDE DE SAINTE-NOYALE

Selon la légende, Sainte Noyale vécut au VIème siècle: venue d’Angleterre, elle était en quête d’un ermitage en Armorique. Elle fut décapitée par un chef armoricain éconduit. Stoïque, elle prit sa tête entre ses mains et chercha une sépulture.
Elle se reposa au fond d’un vallon ; la légende dit que trois fontaines jaillirent des larmes qu’elle versa. Puis, elle alla mourir plus loin, dans un lieu désert et inhabité à cette époque, là où se trouve aujourd’hui le village qui prit son nom. Sur sa tombe fut élevée la chapelle Sainte-Noyale.

Haut de page

LE SITE DE SAINTE NOYALELE SITE DE SAINTE NOYALE

Cette chapelle, classée Monument Historique depuis mai 1965, se trouve à 2 km au Nord-Ouest du bourg. Cet édifice est de style gothique.
À l’intérieur, des lambris peints du XVIIème siècle illustrent la vie de la martyre.
À l’extérieur, juste à côté un oratoire consacré à Saint-Jean Baptiste, reçoit toujours les fidèles lors des célébrations en plein air. Sainte Noyale est réputée pour guérir les maux de tête.

Le Calvaire sur le site de Sainte Noyale

Le Calvaire sur le site de Sainte Noyale

La Fontaine

La Fontaine

Le Lavoir

Le Lavoir

LA CHAPELLE PETITE SAINTE NOYALELA CHAPELLE PETITE SAINTE NOYALE

Elle se trouve au bourg, près de l’entrée de l’ancien presbytère.
C’est une construction du début du XVIIIème siècle : 1707.
Le sanctuaire fut bénit le 23 décembre 1708 par son bâtisseur, le recteur Joseph Du Bouétiez, qui est alors également chanoine de l’église cathédrale de Vannes.

Haut de page

LES TROIS FONTAINESLES TROIS FONTAINES

Des fontaines existent à Noyal-Pontivy près des chapelles de Sainte-Barbe à Poulvern, de Saint-Arnould et de Sainte-Noyale. Mais les trois plus belles sont regroupées au lieu-dit “les Trois Fontaines”, à 1,5 km au nord du bourg.

Selon la légende ces trois fontaines auraient été bâties sur trois sources jaillies spontanément  aux endroits où trois gouttes de sang de Sainte-Noyale, décapitée et tenant sa tête dans ses mains, tombèrent alors qu’elle se rendait au lieu de son trépas.

Haut de page

LE MANOIR DU VERGER

 

 

LE MANOIR DU VERGER

LE MANOIR DU VERGER

Bâti ou reconstruit par la famille
Auffredic en 1639 (date gravée dans une pierre de l’escalier), le Manoir du Verger aurait remplacé l’ancien château de Noyal appelé « La Motte ».

Au début du XVIIIème siècle, le Manoir du Verger fut occupé par des officiers de la Compagnie des Indes dont le siège était à Lorient. Vers 1760, le Verger devint la propriété de Joseph Le Gallo, seigneur du Verger et de Lamouhic, capitaine de vaisseau de la Compagnie des Indes.

A partir de 1766, M. Coudé, sieur de Kermarquer, de Kerrio et de Matival, père du futur Amiral, s’installa au manoir du Verger lui donnant le nom de «Porh Coudé». Sa descendance conserva le Manoir jusqu’en 1875.

Il appartint ensuite à Adolphe Stot, puis à son fils Louis. En 1912, M. Julien
Le Bellour, co-fondateur des Moutons Blancs de Noyal, l’acquit. Ses héritiers vendirent l’édifice à la municipalité, qui le transforma en mairie en 1962.

L'ÉGLISE PAROISSIALEL’ÉGLISE PAROISSIALE

Édifice du 15ème siècle.

On y accède du côté sud par un magnifique porche flamboyant, d’une grande richesse de sculptures. Sur les deux côtés, sont alignées des statues de personnages qui ne sont pas tous identifiables.

L’ensemble du mobilier de l’église est riche et intéressant. Un très beau lutrin avec aigle liturgique est placé dans le chœur. Un des piliers supporte une belle piéta polychrôme. Les statues sont nombreuses : Sainte Thérèse, le Sacré-Cœur, la Vierge Marie, Sainte Noyale (modernes)-Saint Julien, Saint Pierre, Saint Paul, Sainte Anne et la Vierge, l’Assomption et Sainte Noyale (anciennes).

La tour renferme quatre cloches d’un poids total de 3 739 kilogrammes, qui ont été bénites le 23 octobre 1887.

Haut de page

LA CHAPELLE DE SAINT ARNOULDLA CHAPELLE DE SAINT ARNOULD

Elle est située près du village du même nom, à gauche de la route D.2. vers Rohan.

Le titulaire en serait Saint Arnoul ou Arnulf (580-640), évêque de Reims vers 610. Par son fils Anségisel, père de Pépin d’Héristal, il fut l’ancêtre de la dynastie carolingienne.

La chapelle est un édifice en forme de croix latine-qui a été reconstruit sur l’emplacement d’un ancien sanctuaire, en 1842. De cette ancienne chapelle on a conservé le transept droit et sa fenêtre aux meneaux en fleur de lys.

Le mobilier comprend quelques belles statues : Saint Arnulphe, Saint Patern, Saint Jean l’Évangéliste et Notre Dame de Délivrance.

LA CHAPELLE DE SAINTE BARBELA CHAPELLE DE SAINTE BARBE

Elle se trouve au village de Poulvern, à la limite Sud de la commune, près de la D.767 Pontivy-Locminé.

C’est un édifice du XVème siècle, réalisé en grand et moyen appareil sur un plan rectangulaire, et dont la décoration est flamboyante. Les huit peintures du lambris représentent des scènes de Sainte-Barbe et de Sainte-Noyale.

Plusieurs belles statues du XVéme siècle ornent le sanctuaire : Sainte Barbe, Saint Patern, Saint Adrien, Sainte Catherine, la Vierge Marie et Sainte Marguerite.

On racontait jadis que Notre-Dame de la Houssaye venait parfois, la nuit, rendre visite à Sainte Barbe. Plusieurs personnes l’ont vue passer, dans les vallons du voisinage, tantôt sous la forme d’une dame blanche, tantôt sous celle d’une pâle lueur…

Haut de page

 

© Mairie de Noyal-Pontivy 2018 - ☎ 02.97.38.30.66 Tous droits réservés. Mentions Légales - Plan du site - Nous contacter